Un de vos associés décède… que ferez-vous ?

Un de vos associés décède… que ferez-vous ?

images

Lorsqu’une convention entre actionnaires est effective, un plan de rachat d’actions doit être prévu en cas de décès de l’un d’eux. Si un tel plan n’est pas mis en place, les actions seront transférées à la succession et, advenant l’impossibilité de rachat, elles évolueraient avec les héritiers du défunt. Il est donc conseillé de consulter un spécialiste juridique afin d’être en pleine connaissance des options qui s’offrent à vous et d’être bien informé des conséquences de ne pas avoir de convention.

Si vous prévoyez, dans votre convention d’actionnaires, que les actions peuvent être rachetables par l’un des associés (vous incluant), il est essentiel de provisionner votre convention par une assurance vie, puisqu’elle vous permettra de racheter les parts du défunt et d’ainsi garder un meilleur contrôle de l’entreprise.

En affaires, les besoins d’assurance sont complexes. C’est pourquoi il est important que vous consultiez un conseiller en sécurité financière afin de vous assurer d’être couvert convenablement selon votre situation.