Vous croyez que votre fonds de pension est en béton? Détrompez-vous!

Vous croyez que votre fonds de pension est en béton? Détrompez-vous!

stress-test-man-at-computer

Je suis retombé dernièrement sur un article choquant du Journal de Montréal datant du 11 janvier 2016, journaldemontréal, qui traitait d’une coupe majeure dans un régime de pension. J’ai eu le cœur serré lorsque j’ai lu l’ensemble de l’article : plus de 500 travailleurs et retraités de la minière Cliffs Natural Resources verront leur fonds de pension amputé de 25% à la suite de la faillite de l’entreprise pour laquelle ils avaient travaillé pendant tant d’années.

Depuis 2014, la minière avait commencé à fermer des usines (usine de bouletage Cliffs Mine Wabush, mine Scully), ce qui avait fait perdre 500 emplois à la région. En 2015, les retraités et travailleurs apprenaient que, désormais, ils n’avaient plus accès à la couverture d’assurance médicaments ni à l’assurance vie offerte par la compagnie. Sans vouloir en rajouter, 2016 ne s’annonce pas plus porteuse d’excellentes nouvelles, puisqu’à partir du mois de février ou mars 2016 ils verront leur fonds de pension réduit de 25 %… C’est désastreux.

Cet article est un exemple flagrant et regrettable de l’un des problèmes majeurs auxquels nous pouvons tous faire face un jour. C’est également en parlant de planification de retraite avec mes clients que je me suis rendu compte que les gens surestiment énormément leur régime de retraite collectif. J’ai trop souvent entendu : « Je n’ai pas besoin d’épargner, j’ai un régime de pension au travail, et c’est blindé! ». Malheureusement, comme le montre l’article sur la minière de la Côte-Nord, ces travailleurs vouaient une confiance aveugle dans leur employeur et tous ses avantages collectifs! Cet article a également fait remonter à ma mémoire de vieux souvenirs, telle la fermeture de Nortel, et m’a fait penser aux récentes négociations concernant le régime de pension des retraités de la White Birtch, à Québec.

Alors, je vous pose la question : seriez-vous à l’aise de vivre votre retraite avec 25% de moins de revenus que ce que vous aviez prévu..?