REER vs CELI : lequel choisir pour vos investissements

REER et CELI, les deux piliers de l'épargne au Canada

 

Pour épargner et placer son argent au Canada, deux instruments financiers se distinguent : le Régime Enregistré d'Épargne Retraite (REER) et le Compte d'Épargne Libre d'Impôt (CELI). Choisir entre le REER et le CELI peut être complexe, car chacun offre des avantages distincts selon votre situation personnelle et vos objectifs financiers. Il est essentiel de bien comprendre leurs différences et leurs impacts fiscaux pour faire un choix éclairé.

 

couple, questions, comment

Comprendre le REER : Avantages fiscaux et perspectives de retraite

 

• Le REER est spécialement conçu pour aider les individus à accumuler des économies en vue de leur retraite puisque les cotisations au REER sont déductibles de l'impôt.

• Les contributions sont déductibles de votre revenu imposable: En cotisant à un REER, vous pouvez réduire votre revenu imposable, ce qui peut diminuer le montant d'impôt que vous payez annuellement. Par exemple, en cotisant 5 000 $ à un REER, vous pouvez réduire votre revenu imposable de 50 000 $ à 45 000 $, économisant ainsi environ 1 500 $ d'impôts si votre taux d'imposition marginal est de 30%. Cet avantage fiscal peut être maximisé en réinvestissant le remboursement d'impôt, amplifiant ainsi l'effet de votre épargne-retraite.

• Les montants retirés sont imposés comme revenu : Lorsque vous effectuez des retraits de votre REER, ces montants sont considérés comme un revenu imposable pour l'année du retrait.

• Pour l'année 2024, la limite de contribution à un REER est fixée à 18 % de votre revenu de l'année précédente, avec un plafond maximal de 31 560 $.

• La date limite pour cotiser pour l'année d'imposition 2024 est le 28 février 2025.

 

Le CELI expliqué : Flexibilité et bénéfices d'épargne

 

• Le CELI offre une grande flexibilité, permettant d'épargner pour divers objectifs, qu'ils soient à court ou à long terme.

• Les contributions à un CELI ne sont pas déductibles d'impôt, mais le principal avantage du CELI est que les gains réalisés dans le compte et les retraits sont exempts d'impôts. Par exemple, vous investissez 5 000 $ dans un CELI. Disons que votre investissement de 5 000 $ dans le CELI croît à 7 000 $ au fil du temps grâce à des gains en capital et des intérêts. Quand vous retirez les 7 000 $ du CELI, vous ne payez aucun impôt sur ce montant. Cela inclut les 2 000 $ de gains (la différence entre votre contribution initiale de 5 000 $ et le montant du retrait de 7 000 $).

• Les fonds retirés d'un CELI ne sont pas imposés, ça offre une grande liberté pour accéder à vos économies sans pénalité fiscale.

• Le CELI a un plafond de cotisation annuel, mais vous pouvez reporter indéfiniment tout espace de cotisation inutilisé d'une année à l'autre.

• La date limite pour cotiser est le 31 décembre 2024.

 

Facteurs à considérer

 

1. Votre tranche d'impôt actuelle et future :

Un REER est avantageux si vous êtes dans une tranche d'imposition élevée maintenant et prévoyez être dans une tranche inférieure à la retraite. Aussi, le REER peut-être utilisé pour l'achat d'une première propriété et pour faire un retour aux études.

Le CELI convient mieux si vous êtes dans une tranche inférieure ou si vous prévoyez des besoins de liquidité à court terme.

2. Influence sur les prestations gouvernementales :

Les retraits du REER peuvent affecter votre éligibilité à certaines prestations gouvernementales à la retraite, contrairement aux retraits du CELI. D’un autre côté, lorsque vous réduisez votre revenu imposable grâce à des contributions à un REER, vous pouvez devenir éligible à divers crédits et avantages fiscaux. Réduire votre revenu imposable par des contributions à un REER peut augmenter votre éligibilité à des avantages comme la Prestation fiscale canadienne pour enfants et le crédit d'impôt pour frais de garde d'enfants. Cette réduction de revenu peut augmenter votre accès à des crédits d'impôt destinés aux familles à revenu plus faible ou moyen ainsi qu'à d'autres prestations gouvernementales conçues pour soutenir les familles.

couple, rendement, profits

 

Calculs de la différence entre REER et CELI

 

Calcul REER :

1. Vous mettez 5 000 $ dans le REER.

2. Avec un taux d'imposition de 30 %, vous économisez 30 % de 5 000 $ en impôts. Cela signifie que votre impôt pour l'année diminue de 1 500 $.

3. Si votre investissement de 5 000 $ gagne en valeur et atteint 7 000 $. Lorsque vous retirez les 7 000 $, ce montant est entièrement imposable. Avec un taux d'imposition de 30%, vous payez 30% de 7 000 $ en impôts, soit 2 100 $.

Montant net après impôts : Après avoir payé l'impôt, vous gardez 7 000 $ + 1 500$ - 2 100 $ = 6 400 $.

Calcul CELI :

1. Vous mettez 5 000 $ dans le CELI.

2. Contrairement au REER, investir dans un CELI ne réduit pas votre impôt actuel.

3. Votre investissement de 5 000 $ grandit également pour devenir 7 000 $. Lorsque vous retirez les 7 000 $ du CELI, il n'y a pas d'impôt à payer sur ce montant. Vous gardez la totalité, donc 7 000 $.

REER : Vous terminez avec 6 400 $ après avoir payé les impôts lors du retrait.

CELI : Vous gardez l'intégralité du 7 000 $, car il n'y a pas d'impôt sur les retraits.

Pour mieux comprendre votre situation financière et faire un choix éclairé entre un REER et un CELI, vous pouvez utiliser la calculatrice financière en cliquant sur ce lien.

 

Stratégies combinées : Maximiser les avantages de REER et CELI

 

Utiliser à la fois le REER et le CELI peut être une stratégie efficace. Par exemple, vous pouvez cotiser au REER pour bénéficier de la déduction fiscale et ensuite investir votre remboursement d'impôt dans un CELI.

Le choix entre le REER et le CELI dépend de plusieurs facteurs personnels, notamment vos objectifs financiers, votre situation fiscale et vos plans de retraite. Il est important de considérer ces éléments en fonction de votre situation personnelle pour maximiser vos avantages fiscaux et financiers.

REER, CELI, Limite de cotisation

 

Auteur: Équipe Strateginc

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Prenez un rendez-vous avec l'un des membres de notre équipe.

strateginc logo, groupe financier Strateginc, Strateginc

Sources:

https://www.desjardins.com/particuliers/epargne-placements/regimes-fiscalement-avantageux/choisir-reer-celi/index.jsp 

https://www.financesgo.com/

S’acheter une maison, mais à quel prix?

Pourquoi la demande pour acheter une maison a augmenté de façon astronomique?

 

Entre le 3 et le 23 mars 2020, le taux directeur de la Banque du Canada a chuté de 1,75 % à 0,25 %. Ainsi, l'accès à l'emprunt ou au crédit pour entreprendre de nouveaux projets comme l'achat d'une propriété était plus facile. Il était possible de se procurer une maison ou un immeuble à revenu et payer moins de 2 % d'intérêts sur chacun de vos paiements hypothécaires. Vous comprendrez que plusieurs personnes ont profité de cette occasion pour se procurer une propriété ou une résidence secondaire à des prix plus élevés sachant que les intérêts à payer ne représentaient qu'une infime partie de leurs paiements hypothécaires. À titre de comparaison, en 2019, les taux hypothécaires dépassaient les 3 %.

 

À cela s'est ajoutée une rareté de propriétés sur le marché, ce qui a contribué à un nombre grandissant de surenchères vers la fin de l'année 2020 et encore plus en 2021.  La crainte de rater sa chance d'acheter une première propriété s'est installée chez plusieurs jeunes familles.

L'ensemble de ces facteurs a contribué à faire de l'année 2021, une année historique en termes de ventes immobilières avec plus de 667 000 propriétés résidentielles vendues au Canada. Il s'agit du plus grand nombre de maisons vendues en une année dépassant de 30 % la moyenne des 10 dernières années.

 

Faciliter l'accès au crédit en réjouit plus d'un, mais ajoute à la demande, de sorte que les aubaines sur les propriétés locatives ou résidentielles sont plus rares. En 2022, le prix médian d’une maison unifamiliale au Québec a atteint le niveau record de 362 000 $, soit une hausse de 24 % depuis 2021. Ainsi, l'accès à la propriété pour les premiers acheteurs se complexifie et ces derniers représentent une grande partie de la demande actuelle.

 

Rappelons-nous qu'en abaissant le taux directeur, la Banque du Canada encourage les Canadiens à consommer, mais cela favorise l'inflation.

Depuis le début de l'année, l'inflation ne cesse d'augmenter pour atteindre un sommet de 8.1 % en juin 2022. Par conséquent, depuis le début de l'année 2022, la banque centrale du Canada remonte le taux directeur afin de freiner l'inflation.

 

Graphique de l’inflation du Canada sur vingt dernières années

 

Inflation, Hyperinflation, Augmentation, Prix maison

 

La Banque centrale du Canada vient tout juste d'augmenter le taux directeur de 100 points de base pour se rapprocher de 2,5 %. Il s'agit de la plus grande hausse depuis 1998. La prochaine augmentation aura lieu en septembre prochain. Les experts s’attendent à une hausse de 50 points de base.

Pour certains prêts hypothécaires à taux variable, le changement des taux d'intérêts affecte seulement la proportion d'intérêts par rapport au capital à payer.

Pour d'autres prêts hypothécaires à taux variables, chaque hausse du taux directeur a pour effet d'augmenter le paiements mensuels.

Les deux tableaux ci-dessous démontrent l'impact de l'augmentation de 0.75% pour des prêts hypothécaires de 300 000$ et 500 000$ qui sont initialement à un taux variable de 2.45%:

Paiement mensuel, augmentation, prêt hypothécaire, hausse des taux

 

Paiement mensuel, augmentation, prêt hypothécaire, hausse des taux

 

Cette hausse porte les prévisions des taux hypothécaires à environ 6,20% pour le début de l'année 2023. Historiquement, cela prend environ 9 mois pour commencer à ressentir les effets de l'augmentation des taux d'intérêt sur le prix des maisons. Ainsi, plusieurs prévoient une baisse du prix des maisons allant jusqu'à 10 % d'ici la fin 2023 de sorte que depuis la fin 2019, ceux qui ont acheté  une maison ont vu les prix moyens des maisons augmenter de 35 % au Canada malgré tout.

 

Le marché immobilier à la hausse, mais le niveau d’endettement aussi...

 

En 2020 et 2021, les faibles taux d'intérêt ont affecté grandement le niveau d'endettement des ménages puisqu'ils en venaient même à négliger la portion des intérêts à payer. Parmi les 35 % des Canadiens qui ont une hypothèque, 20 % d'entre eux se retrouvent dans une situation précaire selon la Banque du Canada, c'est-à-dire un ratio d'endettement qui s'élève à 450 %. Autrement dit, pour chaque dollar de revenu brut gagné, 4,50 $ de dette qui est contracté.

 

Plus de 30 % de ces prêts hypothécaires sont à taux variables, ce qui ajoute au risque. Ainsi, cette volonté de vouloir absolument se procurer un certain type de propriété, peu importe le prix, semble rattraper certains Canadiens qui ont profité du crédit très abordable.

Une belle opportunité d'achat pour les plus patients!

 

Qui dit augmentation des taux d'intérêt, dit une possible diminution de la valeur des maisons. Bien que la portion des intérêts à payer sera plus grande, la surenchère devrait se calmer et par le fait même réduire la surévaluation des maisons. Les prochaines années pourraient être un point d'entrée intéressant pour les premiers acheteurs qui ont vu leur pouvoir d'achat de propriétés immobilières diminuer considérablement en 2020 et 2021.

 

Dois-je acheter maintenant ou attendre?

 

Cette question dépend de plusieurs facteurs tels que votre situation financière, vos objectifs à long terme, votre âge ou vos projets. Avant toute chose, il est important d’effectuer une simulation de crise relative de taux hypothécaire.

Ce processus vous permettra de connaitre votre réelle capacité à payer vos paiements hypothécaires en cas de hausses de taux d’intérêt. Par exemple, cette analyse détermine si vous seriez en mesure de continuer vos paiements malgré une hausse à 3 %, 3,5 %, 4 %, ou même jusqu’à 6 % si vous payez présentement 2,50 % d’intérêts sur votre prêt hypothécaire. Autrement dit, pourriez-vous supporter une augmentation de 250 $ à 1 000 $ par mois de vos paiements hypothécaire? En considérant les pires scénarios avant l’achat d’une maison, vous serez en bien meilleure posture lors des périodes plus difficiles.

C’est pour cela qu’il ne faut pas vous laisser influencer par l'appât du gain ou par un achat émotif. L'achat ou la vente d'une propriété représente, pour plusieurs personnes, le projet d'une vie. Pourquoi devriez-vous précipiter votre décision plutôt que de prendre le temps de planifier le tout et vous assurer de prendre la meilleure décision?

 

Pour obtenir une bonne planification hypothécaire, prenez un rendez-vous ici!

 

 

Les éléments que l'on doit surveiller, mais que l'on ne contrôle pas:

 

Les éléments que l'on doit surveiller et que l'on contrôle:

 

Auteur: Équipe Strateginc

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Prenez un rendez-vous avec l'un des membres de notre équipe.

 

strateginc logo, groupe financier Strateginc, Strateginc

Sources :

(Graphique inflation)

https://tradingeconomics.com/canada/inflation-cpi

(Données niveau d'endettement)

https://infobref.com/

(Graphique Desjardins)

https://www.linkedin.com/posts/jimmyjean_point-de-vue-immobilier-14-juin-2022-activity-6942456222243590144-ngsY?utm_source=linkedin_share&utm_medium=member_desktop_web

(Données taux directeur)

https://www.bloomberg.com/news/articles/2022-07-13/bank-of-canada-hikes-100-basis-points-in-bid-to-crush-inflation#xj4y7vzkg

L'assurance vie en affaires

L'assurance vie en affaires

 

Un de vos associés décède… que ferez-vous?

 

Lorsqu’une convention entre actionnaires est effective, un plan de rachat d’actions doit être prévu en cas de décès de l’un d’eux. Si un tel plan n’est pas mis en place, les actions seront transférées à la succession et, advenant l’impossibilité de rachat, elles évolueraient avec les héritiers du défunt. Il est donc conseillé de consulter un spécialiste juridique afin d’être en pleine connaissance des options qui s’offrent à vous et d’être bien informé des conséquences de ne pas avoir de convention. Si vous prévoyez, dans votre convention d’actionnaires, que les actions peuvent être rachetables par l’un des associés (vous incluant), il est essentiel de provisionner votre convention par une assurance vie, puisqu’elle vous permettra de racheter les parts du défunt et d’ainsi garder un meilleur contrôle de l’entreprise. En affaires, les besoins d’assurance sont complexes. C’est pourquoi il est important que vous consultiez un conseiller en sécurité financière afin de vous assurer d’être couvert convenablement selon votre situation.

 

Affaires, travail d'équipe

Auriez-vous les moyens de perdre l’un de vos meilleurs employés?

 

Être confronté à la perte d’un de vos employés clés peut vous obliger à prendre des décisions dont vous auriez peut-être pu vous passer! Un de nos clients s’est vu placé dans une telle situation lorsqu’un de ses employés, très important pour l’entreprise, est décédé soudainement. Notre client avait mis de grands espoirs dans cet employé et lui destinait de nombreux projets ; en fait, il voulait en faire sa relève. À 68 ans, il ne s’attendait pas à devoir se trouver un nouveau dauphin ni à recommencer à travailler à temps plein.

Une personne clé est effectivement très précieuse pour un entrepreneur, car elle détient souvent certaines connaissances particulières, un savoir-faire, un talent, ou encore, une réputation qui permettent à l’entreprise de croître, voire de perdurer si elle reprend le flambeau. Un autre de nos clients a quant à lui été forcé, par l’un de ses créanciers, de liquider certains actifs de sa société afin de rembourser un prêt à la suite du décès d’un employé clé. C’est pourquoi le décès de ce type de personne pourrait entraîner d’importantes pertes pour votre entreprise.

Outre les inconvénients immédiats de la perte d’un employé clé, certains frais peuvent être engendrés, tels ceux liés à l’embauche d’un nouvel employé qui remplacerait les compétences perdues, au coût des formations supplémentaires devant être données à un employé déjà existant, voire à l’embauche d’un spécialiste en recrutement afin de trouver une nouvelle personne ayant les mêmes aptitudes que le défunt.

Ainsi, s’il y a au sein de votre entreprise certaines personnes clés dont le décès pourrait causer d’importants impacts financiers, nous vous recommandons de souscrire à une assurance vie sur la tête de ces employés afin d’être préparé si jamais le pire survenait.

Nul n’est à l’abri d’imprévus. Vous assurez votre voiture, votre téléviseur, votre ordinateur. Si vous perdiez le quart de votre revenu après le décès de l’un de vos employés, seriez-vous en mesure de garder vos biens, votre mode de vie actuel?

 

En résumé, voici quelques indicateurs (Red flag) qui devraient vous faire réfléchir sur vos besoins en assurance vie.

 

  1. Convention entre actionnaires devrait rimer avec le bon montant de protection.
  2. L'actionnariat dans l'entreprise change? Raison de plus pour faire une révision.
  3. Vous partez en affaires avec un associé, prenez le temps de consulter un conseiller financier pour évaluer vos besoins.

 

Auteur: Pascal Dion

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Prenez un rendez-vous avec l'un des membres de notre équipe.

 

strateginc logo, groupe financier Strateginc, Strateginc