Retour aux articles

Qu’est-ce qui convient le mieux à vos besoins : le REER ou le CELI?

La première question à vous poser, c’est de combien de temps vous disposez. La notion de temps en placement est primordiale puisque c’est elle qui vous guidera vers le régime de placement le plus approprié pour vous. Ensuite, il faut se poser comme question quels sont les projets que vous voulez réaliser. À quoi vont servir les montants que vous voulez épargner?    

 

Le REER (Régime enregistré d’épargne-retraite)

Si vous choisissez d’investir dans un Régime enregistré d’épargne-retraite (REER) afin d’utiliser ces actifs pour votre retraite, vous devez réfléchir au montant d’argent dont vous aurez besoin. Si vous retirez un montant imposable de votre REER, vous gaspillerez l’espace de contribution qui est déjà limité dans ce régime. Le REER est principalement utilisé pour des horizons à long terme et ne devrait en aucun cas être utilisé comme un fonds d’urgence. De façon générale, le REER est l’outil favorisé par les gens ayant un taux d’imposition élevé. Plus votre revenu est élevé, plus le REER devient un outil avantageux puisque votre remboursement d’impôt à la suite d’une contribution sera beaucoup plus important étant donné votre taux d’imposition. Cependant, si votre taux d’imposition actuel risque d’être moins élevé que pendant votre retraite, l’économie d’impôt réalisée sera moindre, c’est pourquoi vous devriez plutôt privilégier le CELI.  Nous dirons même qu’avec un revenu imposable de moins de 48 000 $, les structures fiscales canadiennes ne favorisent pas l’accumulation de REER pour ces salariés, car à la retraite plusieurs crédits d’impôt seront perdus si vous n’avez pas un plan de décaissement efficace.  

 

Êtes-vous parents?

Si vous avez des enfants, le calcul de votre taux d’imposition ne se résume pas simplement à vérifier la table d’impôt actuelle. Vous devez également jeter un coup d’œil à vos allocations familiales provenant du gouvernement provincial et les allocations canadiennes pour enfant provenant du gouvernement fédéral.

Ses montants sont modulés en fonction du revenu familial net des parents et calculés au moment de faire votre déclaration d’impôt. Le revenu net familial est équivalent aux revenus gagnés au cours de l'année (salaires, revenus de location moins les dépenses admissibles, rente de retraite, intérêts, dividendes, etc.), moins les déductions permises. Ainsi, une contribution au REER aura pour effet de réduire votre revenu net familial et vous permettra d’avoir des allocations plus élevées.

Au fédéral, le revenu net familial est l'addition de la ligne 236 de votre déclaration fiscale et de celle de votre conjoint. Au provincial, le revenu net familial est somme de la ligne 275 des deux déclarations de revenus de votre revenu familial. Une autre question qu’il faut se poser est le type de garderie auxquelles vous envoyez votre enfant. Il existe deux types de garderies; le service de garde subventionné comme les centres de la petite enfance (CPE) et les services de garde non subventionnés.  

 

Service de garde subventionné

La contribution quotidienne à un service de garde subventionné est indexée annuellement, au 1er janvier. Ainsi, tous les parents paient un tarif réduit unique de 8,50 $ en 2021 et de 8.70$ par jour à compter du 1er janvier 2022.

 

Service de garde non subventionné

Les parents dont les enfants fréquentent un service de garde non subventionné ont droit à un crédit d’impôt remboursable pour frais de garde d’enfants. Ce crédit équivaut à un pourcentage qui varie de 78 % à 67 % des frais de garde admissibles payés, selon le revenu familial. Donc, si des cotisations au REER sont faites, cela permet de réduire le revenu net familial et d’avoir un crédit d’impôt plus élevé.

C’est pourquoi le REER peut être grandement efficace dans ces situations, car en réduisant votre revenu net familial imposable vous pourriez être bénéficier d’allocation et de crédits d’impôt plus élevé. Une planification stratégique pourrait vous permettre d’obtenir une situation financière efficiente selon votre situation personnelle. Il est aussi intéressant d’inclure le régime enregistré d’épargne-études (REEE) dans les stratégies pour aller chercher des subventions supplémentaires.  

 

Le CELI (compte d’épargne libre d’impôt)

Le CELI, quant à lui, devrait être favorisé par des gens à revenu plus faible, retraité sans espace REER et de jeunes adultes. En effet, si vous avez un revenu plus faible ou bien que vous soyez en commencement de carrière, il est préférable d’attendre avant de contribuer à vos REER. Le CELI est donc l’alternative idéale puisqu’il vous permettra d’épargner à l’abri de l’impôt. Par la suite, lorsque vos revenus augmenteront, vous pourrez transférer le montant accumulé de votre CELI à votre REER. Le CELI devient complémentaire au REER puisque vous pourrez y réinvestir votre remboursement d’impôt pour donner suite à votre contribution REER. Pour l’année 2022 vous aurez droit de cotiser un autre 6000$, donc une personne née avant 1991 et qui n’a pas cotisé à son CELI peut mettre en 2022 une limite de 81 500$. Nous voyons qu’avec les années le CELI devient une option de plus en plus attrayante pour les particuliers. Le CELI est l’outil idéal afin d’économiser, et ainsi obtenir un rendement à l’abri de l’impôt. C’est pourquoi tous les professionnels en finance vous conseilleront de l’utiliser comme fonds d’urgence puisque les retraits sont non imposables et n’engendrent aucun impact fiscal. En résumé, chaque situation est différente, c’est pourquoi qu’il est toujours intéressant d’évaluer sa situation avant de mettre de l’argent dans un des comptes pour épargner.   Si vous voulez passer à l'action et investir selon vos objectifs, cliquez ici.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Prenez un rendez-vous avec l'un des membres de notre équipe: https://strateginc.com/nous-joindre/
Nos conseillers sont présentement situés sur la Rive-Sud de Montréal à Saint-Bruno-de-Montarville.
Nous desservons  nos clients de partout au Québec plus précisément les villes ci-dessous: Longueuil, Brossard, Saint-Hubert, Saint-Bruno-de-Montarville Sainte-Julie, Beloeil, Boucherville, Chambly, Montréal, la Prairie, Québec, Gatineau et d'autres villes du Québec.

La première question à vous poser, c’est de combien de temps vous disposez. La notion de temps en placement est primordiale puisque c’est elle qui vous guidera vers le régime de placement le plus approprié pour vous. Ensuite, il faut se poser comme question quels sont les projets que vous voulez réaliser. À quoi vont servir les montants que vous voulez épargner?    

 

Le REER (Régime enregistré d’épargne-retraite)

Si vous choisissez d’investir dans un Régime enregistré d’épargne-retraite (REER) afin d’utiliser ces actifs pour votre retraite, vous devez réfléchir au montant d’argent dont vous aurez besoin. Si vous retirez un montant imposable de votre REER, vous gaspillerez l’espace de contribution qui est déjà limité dans ce régime. Le REER est principalement utilisé pour des horizons à long terme et ne devrait en aucun cas être utilisé comme un fonds d’urgence. De façon générale, le REER est l’outil favorisé par les gens ayant un taux d’imposition élevé. Plus votre revenu est élevé, plus le REER devient un outil avantageux puisque votre remboursement d’impôt à la suite d’une contribution sera beaucoup plus important étant donné votre taux d’imposition. Cependant, si votre taux d’imposition actuel risque d’être moins élevé que pendant votre retraite, l’économie d’impôt réalisée sera moindre, c’est pourquoi vous devriez plutôt privilégier le CELI.  Nous dirons même qu’avec un revenu imposable de moins de 48 000 $, les structures fiscales canadiennes ne favorisent pas l’accumulation de REER pour ces salariés, car à la retraite plusieurs crédits d’impôt seront perdus si vous n’avez pas un plan de décaissement efficace.  

 

Êtes-vous parents?

Si vous avez des enfants, le calcul de votre taux d’imposition ne se résume pas simplement à vérifier la table d’impôt actuelle. Vous devez également jeter un coup d’œil à vos allocations familiales provenant du gouvernement provincial et les allocations canadiennes pour enfant provenant du gouvernement fédéral.

Ses montants sont modulés en fonction du revenu familial net des parents et calculés au moment de faire votre déclaration d’impôt. Le revenu net familial est équivalent aux revenus gagnés au cours de l'année (salaires, revenus de location moins les dépenses admissibles, rente de retraite, intérêts, dividendes, etc.), moins les déductions permises. Ainsi, une contribution au REER aura pour effet de réduire votre revenu net familial et vous permettra d’avoir des allocations plus élevées.

Au fédéral, le revenu net familial est l'addition de la ligne 236 de votre déclaration fiscale et de celle de votre conjoint. Au provincial, le revenu net familial est somme de la ligne 275 des deux déclarations de revenus de votre revenu familial. Une autre question qu’il faut se poser est le type de garderie auxquelles vous envoyez votre enfant. Il existe deux types de garderies; le service de garde subventionné comme les centres de la petite enfance (CPE) et les services de garde non subventionnés.  

 

Service de garde subventionné

La contribution quotidienne à un service de garde subventionné est indexée annuellement, au 1er janvier. Ainsi, tous les parents paient un tarif réduit unique de 8,50 $ en 2021 et de 8.70$ par jour à compter du 1er janvier 2022.

 

Service de garde non subventionné

Les parents dont les enfants fréquentent un service de garde non subventionné ont droit à un crédit d’impôt remboursable pour frais de garde d’enfants. Ce crédit équivaut à un pourcentage qui varie de 78 % à 67 % des frais de garde admissibles payés, selon le revenu familial. Donc, si des cotisations au REER sont faites, cela permet de réduire le revenu net familial et d’avoir un crédit d’impôt plus élevé.

C’est pourquoi le REER peut être grandement efficace dans ces situations, car en réduisant votre revenu net familial imposable vous pourriez être bénéficier d’allocation et de crédits d’impôt plus élevé. Une planification stratégique pourrait vous permettre d’obtenir une situation financière efficiente selon votre situation personnelle. Il est aussi intéressant d’inclure le régime enregistré d’épargne-études (REEE) dans les stratégies pour aller chercher des subventions supplémentaires.  

 

Le CELI (compte d’épargne libre d’impôt)

Le CELI, quant à lui, devrait être favorisé par des gens à revenu plus faible, retraité sans espace REER et de jeunes adultes. En effet, si vous avez un revenu plus faible ou bien que vous soyez en commencement de carrière, il est préférable d’attendre avant de contribuer à vos REER. Le CELI est donc l’alternative idéale puisqu’il vous permettra d’épargner à l’abri de l’impôt. Par la suite, lorsque vos revenus augmenteront, vous pourrez transférer le montant accumulé de votre CELI à votre REER. Le CELI devient complémentaire au REER puisque vous pourrez y réinvestir votre remboursement d’impôt pour donner suite à votre contribution REER. Pour l’année 2022 vous aurez droit de cotiser un autre 6000$, donc une personne née avant 1991 et qui n’a pas cotisé à son CELI peut mettre en 2022 une limite de 81 500$. Nous voyons qu’avec les années le CELI devient une option de plus en plus attrayante pour les particuliers. Le CELI est l’outil idéal afin d’économiser, et ainsi obtenir un rendement à l’abri de l’impôt. C’est pourquoi tous les professionnels en finance vous conseilleront de l’utiliser comme fonds d’urgence puisque les retraits sont non imposables et n’engendrent aucun impact fiscal. En résumé, chaque situation est différente, c’est pourquoi qu’il est toujours intéressant d’évaluer sa situation avant de mettre de l’argent dans un des comptes pour épargner.   Si vous voulez passer à l'action et investir selon vos objectifs, cliquez ici.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Prenez un rendez-vous avec l'un des membres de notre équipe: https://strateginc.com/nous-joindre/
Nos conseillers sont présentement situés sur la Rive-Sud de Montréal à Saint-Bruno-de-Montarville.
Nous desservons  nos clients de partout au Québec plus précisément les villes ci-dessous: Longueuil, Brossard, Saint-Hubert, Saint-Bruno-de-Montarville Sainte-Julie, Beloeil, Boucherville, Chambly, Montréal, la Prairie, Québec, Gatineau et d'autres villes du Québec.

Abonnez-vous

à notre infolettre