Combien devriez-vous avoir de côté pour s'acheter une maison?

Investissement immobilier

 

Dans le contexte économique actuel, avec des taux d’intérêt élevés, acheter une maison est un énorme investissement. Il est crucial de sécuriser votre prêt hypothécaire pour éviter des problèmes financiers. 

Pourquoi l’assurance prêt hypothécaire est importante?

Au Canada, la Société Canadienne d’Hypothèques et de Logement (SCHL) est le principal assureur. La dépense reliée par cette assurance représente en moyenne 2,8% à 4% du montant de l’emprunt. Voici une calculatrice afin de vous donner un aperçu de combien cette dépense s’élèverait : Calculateur hypothécaire (cmhc-schl.gc.ca). 

Combien coûte l'assurance prêt?

Par exemple, pour une maison de 600 000 $ avec une mise de fonds de 35 000 $ (environ 5.8 % du prix d'achat), l'assurance coûterait environ 22 600 $.

Cette estimation est basée sur le calcul suivant :

Vous pouvez choisir de payer ce montant à l'avance ou de l'ajouter au montant de votre prêt hypothécaire, auquel cas il sera remboursé avec les paiements mensuels de votre prêt.

Hypothécaire

Comment réduire les frais d’assurance prêt hypothécaire? 

Pour réduire les frais d'assurance prêt hypothécaire, il est conseillé de faire une mise de fonds initiale plus élevée. Voici quelques exemples :

Mise de fonds de 10 % (60 000 $) :

Avec une mise de fonds de 60 000 $, le coût de l'assurance serait réduit. En utilisant les mêmes taux d'assurance, nous obtenons :

Mise de fonds de 20 % (120 000 $) :

Si vous pouvez fournir une mise de fonds de 120 000 $ (20 % du prix d'achat), vous n'aurez pas besoin de payer l'assurance prêt hypothécaire. À ce niveau de mise de fonds, le risque pour le prêteur est suffisamment réduit pour ne plus exiger cette assurance.

En augmentant votre mise de fonds initiale, vous pouvez non seulement éliminer le coût de l'assurance prêt hypothécaire, mais aussi bénéficier de paiements hypothécaires plus faibles et de meilleurs taux d'intérêt sur votre emprunt.

Stratégies pour économiser 20% pour votre mise de fonds? 

Épargner 20 % de la valeur d’une maison peut être difficile, mais il existe des stratégies pour vous aider : 

Pour en savoir plus sur ces stratégies, lisez notre article : Comprendre et bien utiliser le RAP et le CELIAPP | Strateginc.

Ressources

Pour rester à jour sur l’actualité immobilière et savoir si vous êtes prêt à devenir propriétaire, consultez ces articles : 

Auteur: Équipe Strateginc

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Prenez un rendez-vous avec l'un des membres de notre équipe.

strateginc logo, groupe financier Strateginc, Strateginc

Sources:

Acheter une maison avec l’assurance prêt hypothécaire | Banque Nationale (bnc.ca) 

Calculateur hypothécaire (cmhc-schl.gc.ca) 

En quoi consiste l’assurance hypothécaire et comment ça fonctionne? | Posts (scotiabank.com) 

 

Bienvenue à la taxe: La ville veut sa part du gâteau

Félicitations !  Vous voilà maintenant qualifié pour un prêt et propriétaire de votre propre chez-vous ! C'est un moment excitant où vous laissez derrière vous la vie de locataire pour un nouveau chapitre passionnant. Attendez-vous à voir votre réalité changer considérablement. Là où le loyer était autrefois votre plus grosse dépense, votre hypothèque devient désormais le strict minimum à prévoir. En effet, cela vient avec de nouvelles responsabilités : l'entretien, les rénovations et bien sûr, les frais de notaire sont à présent sur votre liste de paiement. Bien que ces dépenses puissent sembler petites, il faut garder en tête que la taxe de bienvenue peut être un peu plus salée. Nous mettons à votre disposition le lien de la calculatrice de la taxe de bienvenue: Calcul taxes de bienvenue, mutation au Québec en 2024 (calculconversion.com). Ainsi, avec des dépenses beaucoup plus importantes, devenir propriétaire est-il toujours rentable? Il s’agit d’une question que beaucoup se pose et dont nous avons répondu dans l’article suivant : Acheter une maison vs louer un appartement : Quel est le meilleur choix? (strateginc.com). 

 

Qu’en est-il de la taxe de bienvenue? 

 

Le droit sur les mutations immobilières ou communément appelé taxe de bienvenue est perçu sous forme d’impôt prélevé par les municipalités lors d’une acquisition ou transfert de propriété dans leur juridiction. Celle-ci, permet aux municipalités de bénéficier d’un nouveau revenu, depuis son implantation en 1976. Il s’agit d’une dépense financièrement couteuse qui s’applique à une vente de maison, d’une cession, d’une donation ou encore sur l’échange d’une maison ou d’un terrain. En bref vous pourriez uniquement l’éviter si:  

  1. La valeur du bien immobilier est inférieure à 5 000$ 
  2. Le transfert se fait en ligne direct ascendant (parents et grands-parents) ou descendante (enfants et petits-enfants) 
  3. Le transfert est fait entre conjoint (mariés, union civil ou conjoint de fait vivant maritalement) 

 

Comment fonctionne la taxe de bienvenue?

 

Tout d’abord, l’imposition sera déterminée selon le montant le plus élevé entre :  

i)  Le coût de la vente de la propriété (excluant la TPS et la TVQ) 

ii) La contrepartie stipulée pour le transfert de l’immeuble, qui fait référence au montant inscrit dans l'acte de vente.  

iii) La valeur de l’estimation de la propriété. On utilise l’évaluation foncière au quelle on multiplie le facteur comparatif mis en vigueur par la municipalité au moment du transfert.  

Les facteurs comparatifs de la ville de Montréal sont les suivants :  

 

Comment sont calculés les droits sur les mutations immobilières | Ville de Montréal (montreal.ca)

 

Si vous avez fait l’acquisition d’une résidence à Montréal au coût de 700 000$ et que celle-ci a une valeur marchande de 650 000$, la valeur qui sera prise en compte pour le calcul de l’imposition sera 715 000$ (650 000$ x 1,1).  

Par la suite, ce montant servira à définir jusqu’à quelle tranche de valeur vous pourriez être imposé. Ces tranches et leur taux d’imposition sont redéfinis chaque année et sont différents d’une ville à l’autre. Cependant, elles ont quelques restrictions à respecter. En effet, la première tranche est toujours taxée à 0,5%, à partir de 500 000$ elles peuvent être fixé à un taux supérieur de 1,5%, mais plus petit que 3% et elles ne peuvent pas dépasser 4% pour leur dernière tranche d’imposition. Dans notre cas, nous continuerons de prendre l’exemple de la ville de Montréal pour vous fournir un approximatif.  

base d'imposition

Comment sont calculés les droits sur les mutations immobilières | Ville de Montréal (montreal.ca)

 

Poursuivons notre exemple avec une valeur d’imposition de 715 000$ : 

 

Vous serez obligé de payer la somme de 9 471$ afin d’acquitter la taxe de bienvenue. Le problème est que vous devrez débourser cette somme 30 jours après la réception de l’avis, soit trois à six mois après avoir fait l’achat de votre maison.  

Somme toute, il s’agit d’une dépense supplémentaire qui arrive vite et qu’il ne faut pas négliger. Nous vous recommandons de lire l’article suivant, mentionnant tous les coûts directs et indirects reliés à l’achat d’une première maison : Acheter une maison au Québec : Le prix n'est que la pointe de l'iceberg ! (strateginc.com) Ainsi, pour toute question ou besoin en planification financière, notre équipe est disponible : Nous joindre | Groupe financier Stratéginc (strateginc.com). 

 

Auteur: Équipe Strateginc

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Prenez un rendez-vous avec l'un des membres de notre équipe.

strateginc logo, groupe financier Strateginc, Strateginc

Sources:

Comment sont calculés les droits sur les mutations immobilières | Ville de Montréal (montreal.ca) 

Taxe de bienvenue - Comment la calculer et la comprendre | DuProprio 

Bonification des rentes de retraite pour 77 000 personnes

Un budget catastrophique?

Mardi le 12 mars dernier, le gouvernement provincial a dévoilé son budget 2024-2025 avec le plus important déficit de son histoire s’élevant à 11,8 milliards de dollars. Ce budget priorise encore une fois l’éducation et la santé, mais vient bonifier la rente d’invalidité pour les aînés atteignant l’âge de 65 ans. Cette bonification sera applicable le 1er janvier 2025 et pourrait vous faire revoir votre planification de retraite auprès de votre planificateur financier.

couple, brûler de l'argent, perte

La nouvelle mesure 

Le gouvernement provincial vient tout juste de supprimer la réduction de la rente de retraite des aînés vivant avec une situation d’invalidité. 

Comment fonctionne la rente de retraite en situation d'invalidité? 

Tout d’abord, il faut bien comprendre le calcul de la rente. Cette dernière est formée d’un montant fixe de 6 999$ par année jusqu’à l’âge de 65 ans et d’une partie variable:  

 

       i) Avant 60 ans : La rente équivaut à 6 999$ + 75% de la rente de retraite perçu à 65 ans.  

 

      ii) Entre 60 et 65 ans : La rente équivaut à 6 999$. Cependant, la rente de retraite peut être demandée à réduction de 0,4% par mois avant l’âge de 65 ans. Par exemple, la rente de retraite maximale à 60 ans équivaut à 76% de la rente de retraite à 65 ans.   

 

      iii) À 65 ans : Aucune rente d’invalidité n’est versée, mais est convertie en rente de retraite et allant jusqu’à 16 375$. Précédemment, la rente de retraite maximale était de 12 445$ et cette bonification de 3 930$ vient marquer une hausse de 32% à la rente de retraite.  

 

Actuellement, la rente de retraite diminue de 0,3% à 0,4% pour chaque mois que vous décidez de toucher la RRQ avant 65 ans ou une rente d’invalidité entre 60 et 65 ans et le montant reste le même toute votre retraite.  

Le changement apporté est que vous aurez des pénalités à percevoir une rente de retraite avant 65 ans, mais ses pénalités prendront fin à vos 65 ans et vous toucherez le plein montant. 

Voici l’illustration démontant le changement pour un bénéficiaire atteignant l’âge de 65 ans. 

 

illustration, montant maximale, rentes

Budget 2024-2025 – Plan budgétaire (gouv.qc.ca) 

 

Ainsi, vous serez avantagé de recevoir votre rente de retraite avec votre rente d’invalidité jusqu’à vos 65 ans le plus tôt possible et par la suite toucher uniquement la rente de retraite sans pénalité. 

Nous vous invitons en prendre rendez-vous avec votre planificateur financier et voir comment l’augmentation de la RRQ pour les prestataires invalides peut venir modifier votre retraite.  Nous joindre | Groupe financier Stratéginc (strateginc.com) 

 

Auteur: Équipe Strateginc

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Prenez un rendez-vous avec l'un des membres de notre équipe.

strateginc logo, groupe financier Strateginc, Strateginc

Sources:

La rente d’invalidité du RRQ bonifiée | Finance et Investissement (finance-investissement.com) 

Ministère des Finances du Québec | Budget 2024-2025 (gouv.qc.ca) 

REER vs CELI : lequel choisir pour vos investissements

REER et CELI, les deux piliers de l'épargne au Canada

 

Pour épargner et placer son argent au Canada, deux instruments financiers se distinguent : le Régime Enregistré d'Épargne Retraite (REER) et le Compte d'Épargne Libre d'Impôt (CELI). Choisir entre le REER et le CELI peut être complexe, car chacun offre des avantages distincts selon votre situation personnelle et vos objectifs financiers. Il est essentiel de bien comprendre leurs différences et leurs impacts fiscaux pour faire un choix éclairé.

 

couple, questions, comment

Comprendre le REER : Avantages fiscaux et perspectives de retraite

 

• Le REER est spécialement conçu pour aider les individus à accumuler des économies en vue de leur retraite puisque les cotisations au REER sont déductibles de l'impôt.

• Les contributions sont déductibles de votre revenu imposable: En cotisant à un REER, vous pouvez réduire votre revenu imposable, ce qui peut diminuer le montant d'impôt que vous payez annuellement. Par exemple, en cotisant 5 000 $ à un REER, vous pouvez réduire votre revenu imposable de 50 000 $ à 45 000 $, économisant ainsi environ 1 500 $ d'impôts si votre taux d'imposition marginal est de 30%. Cet avantage fiscal peut être maximisé en réinvestissant le remboursement d'impôt, amplifiant ainsi l'effet de votre épargne-retraite.

• Les montants retirés sont imposés comme revenu : Lorsque vous effectuez des retraits de votre REER, ces montants sont considérés comme un revenu imposable pour l'année du retrait.

• Pour l'année 2024, la limite de contribution à un REER est fixée à 18 % de votre revenu de l'année précédente, avec un plafond maximal de 31 560 $.

• La date limite pour cotiser pour l'année d'imposition 2024 est le 28 février 2025.

 

Le CELI expliqué : Flexibilité et bénéfices d'épargne

 

• Le CELI offre une grande flexibilité, permettant d'épargner pour divers objectifs, qu'ils soient à court ou à long terme.

• Les contributions à un CELI ne sont pas déductibles d'impôt, mais le principal avantage du CELI est que les gains réalisés dans le compte et les retraits sont exempts d'impôts. Par exemple, vous investissez 5 000 $ dans un CELI. Disons que votre investissement de 5 000 $ dans le CELI croît à 7 000 $ au fil du temps grâce à des gains en capital et des intérêts. Quand vous retirez les 7 000 $ du CELI, vous ne payez aucun impôt sur ce montant. Cela inclut les 2 000 $ de gains (la différence entre votre contribution initiale de 5 000 $ et le montant du retrait de 7 000 $).

• Les fonds retirés d'un CELI ne sont pas imposés, ça offre une grande liberté pour accéder à vos économies sans pénalité fiscale.

• Le CELI a un plafond de cotisation annuel, mais vous pouvez reporter indéfiniment tout espace de cotisation inutilisé d'une année à l'autre.

• La date limite pour cotiser est le 31 décembre 2024.

 

Facteurs à considérer

 

1. Votre tranche d'impôt actuelle et future :

Un REER est avantageux si vous êtes dans une tranche d'imposition élevée maintenant et prévoyez être dans une tranche inférieure à la retraite. Aussi, le REER peut-être utilisé pour l'achat d'une première propriété et pour faire un retour aux études.

Le CELI convient mieux si vous êtes dans une tranche inférieure ou si vous prévoyez des besoins de liquidité à court terme.

2. Influence sur les prestations gouvernementales :

Les retraits du REER peuvent affecter votre éligibilité à certaines prestations gouvernementales à la retraite, contrairement aux retraits du CELI. D’un autre côté, lorsque vous réduisez votre revenu imposable grâce à des contributions à un REER, vous pouvez devenir éligible à divers crédits et avantages fiscaux. Réduire votre revenu imposable par des contributions à un REER peut augmenter votre éligibilité à des avantages comme la Prestation fiscale canadienne pour enfants et le crédit d'impôt pour frais de garde d'enfants. Cette réduction de revenu peut augmenter votre accès à des crédits d'impôt destinés aux familles à revenu plus faible ou moyen ainsi qu'à d'autres prestations gouvernementales conçues pour soutenir les familles.

couple, rendement, profits

 

Calculs de la différence entre REER et CELI

 

Calcul REER :

1. Vous mettez 5 000 $ dans le REER.

2. Avec un taux d'imposition de 30 %, vous économisez 30 % de 5 000 $ en impôts. Cela signifie que votre impôt pour l'année diminue de 1 500 $.

3. Si votre investissement de 5 000 $ gagne en valeur et atteint 7 000 $. Lorsque vous retirez les 7 000 $, ce montant est entièrement imposable. Avec un taux d'imposition de 30%, vous payez 30% de 7 000 $ en impôts, soit 2 100 $.

Montant net après impôts : Après avoir payé l'impôt, vous gardez 7 000 $ + 1 500$ - 2 100 $ = 6 400 $.

Calcul CELI :

1. Vous mettez 5 000 $ dans le CELI.

2. Contrairement au REER, investir dans un CELI ne réduit pas votre impôt actuel.

3. Votre investissement de 5 000 $ grandit également pour devenir 7 000 $. Lorsque vous retirez les 7 000 $ du CELI, il n'y a pas d'impôt à payer sur ce montant. Vous gardez la totalité, donc 7 000 $.

REER : Vous terminez avec 6 400 $ après avoir payé les impôts lors du retrait.

CELI : Vous gardez l'intégralité du 7 000 $, car il n'y a pas d'impôt sur les retraits.

Pour mieux comprendre votre situation financière et faire un choix éclairé entre un REER et un CELI, vous pouvez utiliser la calculatrice financière en cliquant sur ce lien.

 

Stratégies combinées : Maximiser les avantages de REER et CELI

 

Utiliser à la fois le REER et le CELI peut être une stratégie efficace. Par exemple, vous pouvez cotiser au REER pour bénéficier de la déduction fiscale et ensuite investir votre remboursement d'impôt dans un CELI.

Le choix entre le REER et le CELI dépend de plusieurs facteurs personnels, notamment vos objectifs financiers, votre situation fiscale et vos plans de retraite. Il est important de considérer ces éléments en fonction de votre situation personnelle pour maximiser vos avantages fiscaux et financiers.

REER, CELI, Limite de cotisation

 

Auteur: Équipe Strateginc

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Prenez un rendez-vous avec l'un des membres de notre équipe.

strateginc logo, groupe financier Strateginc, Strateginc

Sources:

https://www.desjardins.com/particuliers/epargne-placements/regimes-fiscalement-avantageux/choisir-reer-celi/index.jsp 

https://www.financesgo.com/

Le CELI 2024 : Ce que vous devez savoir ! 

Compte d’Épargne Libre d'Impôt (CELI)

Le Compte d’Épargne Libre d'Impôt (CELI) est un compte d'épargne flexible offert au Canada, permettant aux résidents canadiens de gagner des revenus d'intérêt, de dividendes et de gains en capital sans payer d’impôt. Cette caractéristique en fait une option attrayante pour ceux qui cherchent à maximiser leurs revenus d'investissement. En 2024, le plafond de cotisation du CELI va connaître une augmentation significative, passant de 6 500 $ à 7 000 $. Ce plafond est important car il détermine jusqu'à quel montant les individus peuvent investir dans leur CELI pendant l’année. Ce montant est reporté si vous ne cotisez pas au maximum pour l’année. 

Implications fiscales et avantages du CELI  

Le CELI est un type de compte d'épargne spécial qui vous permet de garder tous les gains (comme les intérêts ou les profits de vos investissements) sans payer d'impôts dessus. Contrairement à un compte d'épargne traditionnel où vous payez des impôts sur les intérêts gagnés. Dans un CELI, tout ce que vous gagnez reste à vous, sans impôts. Cela en fait un outil très avantageux pour économiser et faire fructifier votre argent. Contrairement au REER où vous cotisez avec de l'argent avant impôt, les contributions au CELI ne réduisent pas votre revenu imposable. Prenons un exemple simple : si vous placez 5 000 $ dans votre CELI et que cette somme augmente jusqu'à 7 000 $, vous pouvez retirer l'intégralité de ces 7 000 $ sans devoir payer d'impôts sur le gain de 2 000 $.  

Historique et objectifs du CELI

Le CELI a été créé en 2009, en réponse à la crise financière mondiale de 2008 dans le but de stimuler l'épargne personnelle. Le plafond initial était de 5 000 $ en 2009. Après plusieurs modifications, dont une hausse marquante à 10 000 $ en 2015, le plafond a été indexé sur l'inflation. En 2024, avec un taux d'indexation de 4,7 %, le montant ajusté de 6 859 $ est arrondi à 7 000 $. 

Voici les montants par année : 

cotisation maximale CELI

graphique, épargne

Potentiel d'épargne cumulatif et éligibilité au CELI

En 2024, le potentiel d'épargne offert par le CELI atteint un nouveau sommet. Pour un Canadien qui était éligible dès l'introduction du CELI en 2009, le droit de cotisation total s'élève désormais à 95 000 $. Pour être éligible, vous devez être un résident canadien, avoir au moins 18 ans, et posséder un numéro d'assurance sociale valide. Il n'y a pas de limite de revenu pour ouvrir un CELI et vous pouvez contribuer jusqu'à votre plafond de cotisation annuel qui s'accumule chaque année depuis 2009 ou depuis que vous avez atteint 18 ans. 

Diversité des placements dans le CELI

Le CELI est un compte qui vous permet de placer votre argent dans différents types d'investissements, comme des actions, des obligations et des fonds négociés en bourse. Cela vous donne beaucoup de choix pour créer un portefeuille qui correspond à ce que vous voulez atteindre financièrement et à ce que vous êtes prêt à risquer.  

Conclusion : REER vs CELI

Bien qu'il soit encourageant d'apprendre que le plafond de cotisation du CELI a été augmenté, il est judicieux de se renseigner sur les différences et avantages respectifs du REER et du CELI pour mieux orienter ses choix d'épargne. Notre article 'REER vs CELI : Lequel Choisir pour Vos Investissements' est une lecture incontournable pour optimiser vos stratégies d'investissement ! Apprenez les distinctions clés entre CELI et REER en fonction de votre contexte personnel et de vos buts financiers en cliquant ici. 

Note importante sur les règles de trading

Il faut mentionner que si l'ARC identifie des activités de trading professionnelles dans ces comptes, les gains peuvent être imposés comme revenu d'entreprise, annulant les avantages fiscaux. Il est donc essentiel pour les traders, notamment ceux utilisant des REER ou des CELI, de comprendre et de respecter les directives fiscales pour éviter des impositions inattendues. Chaque régime offre des avantages fiscaux uniques et convient à différents objectifs financiers. Pour approfondir ce sujet, n'hésitez pas à lire notre article en cliquant ici. Vous pouvez aussi prendre rendez-vous avec un de nos conseillers financiers via notre site web pour développer une stratégie d'épargne sur mesure, adaptée à vos besoins. 

Auteur: Équipe Strateginc

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Prenez un rendez-vous avec l'un des membres de notre équipe.

strateginc logo, groupe financier Strateginc, Strateginc

Sources : 

https://www.canada.ca/fr/agence-revenu/services/impot/particuliers/sujets/compte-epargne-libre-impot.html 

https://www.finance-investissement.com/nouvelles/produits-et-assurance/le-plafond-du-celi-passe-a-7-000-pour-2024/ 

https://www.desjardins.com/qc/fr/epargne-placements/regimes-epargne/celi.html 

 

Acheter une maison au Québec : Le prix n'est que la pointe de l'iceberg

L'achat d'une propriété au Québec

iceberg, maison

L'achat d'une propriété au Québec est l'une des étapes les plus marquantes de notre vie. C'est un mélange d'émotions, d'anticipation pour l'avenir et, inévitablement... de chiffres !

Le prix d’une maison est ce qui saute aux yeux. Mais derrière cette première étiquette se cachent nombreux frais associés qui peuvent nous prendre au dépourvu. Chaque détail financier compte, mieux vaut les connaître afin de prévenir les surprises. 

Prenons comme exemple une maison unifamiliale dans la région de Montréal, où le prix moyen tourne autour de 600 000 $. Nous faisons l’exercice avec une mise de fonds estimée à 10 % soit 60 000 $. Il faut préciser que nos calculs sont adaptés aux taxes et frais spécifiques de la ville de Montréal et que ces coûts peuvent varier si vous achetez dans une autre région. 

Lorsqu'on envisage d'acheter une propriété, il est crucial de prendre en compte à la fois les coûts directs et indirects. Les coûts directs se réfèrent directement à la transaction : le prix d'achat, les droits de mutation et les frais notariaux par exemple. Par contre, les coûts indirects englobent les dépenses qui peuvent survenir après l'achat, telles que les rénovations ou les frais de déménagement. Pour une meilleure compréhension, nous avons classé ces coûts en ordre chronologique, de ceux qui surviennent avant l'achat jusqu'à ceux qui apparaissent longtemps après. 

Quelles sont les coûts à considérer lors de l'achat d'une maison?

Évidemment, le premier coût à prendre en compte est le prix d'achat. Ce montant fluctue selon plusieurs critères comme l'emplacement, la taille et l'état de la propriété. La mise de fond minimale pour l'achat d'une maison dépend du prix d'achat de la propriété. À noter que pour les immeubles à revenus, si vous ne comptez pas vivre dans l’un des logements après l’achat, la mise de fond doit être de 20 %. 

Pour un prix d'achat jusqu'à 500 000 $ : La mise de fond minimale est de 5 % du prix d'achat. 

Pour un prix d'achat entre 500 000 $ et 1 000 000 $ : Comptez un minimum de 5 % sur les premiers 500 000 $ puis 10 % sur tout montant supplémentaire. Pour une acquisition de 600 000 $, cela signifie une mise de fond minimale de 35 000 $. 

Pour un prix d'achat de plus de 1 000 000 $ : La mise de fond minimale est de 20 % du prix d'achat. Gardez à l'esprit : plus votre mise de fond est supérieure au minimum requis, moins vous payerez d'intérêts au long terme. 

Avant d'acheter, il est fortement recommandé de procéder à une inspection (entre 500 $ et 1 000 $) et une évaluation (entre 300 $ et 600 $) de la propriété. La moyenne des deux se situe à 1 200 $. 

Il s'agit de coûts obligatoires pour officialiser la transaction. Généralement, les frais de notaire et les droits d'enregistrement se situent entre 1 000 $ et 2 500 $. Il est recommandé de consulter votre notaire afin d'obtenir une estimation précise de ces frais pour votre situation spécifique.

Si vous faites affaire avec une agence immobilière, prévoyez une commission oscillante entre 4 et 7 % du prix de vente. Dans notre situation, ça équivaut à un montant de 27 594 $ à 48 290 $. Habituellement, cette commission est partagée à parts égales entre l'agent représentant l'acheteur et celui représentant le vendeur. Pour avoir une idée du coût de la commission d'agence, cliquez ici. 

Cette dépense est la plus importante après la mise de fond. Étiez-vous au courant que si votre mise de fond est moins que 20 %, il vous faudra souscrire une assurance pour protéger votre prêt hypothécaire ? 

Au Canada, l'emprunteur doit souscrire à une assurance prêt hypothécaire auprès de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL). Cette assurance protège le prêteur en cas de défaut de paiement par l'emprunteur. Les coûts varient selon la durée de l'emprunt et la mise de fonds.

Pour un prêt de 540 000 $ avec un taux fixe de 7,25 % sur une durée de 25 ans, les frais d'intérêt s'élèveraient à 628 617 $. Ça veut dire qu'en plus du montant emprunté, vous allez rembourser ce montant-là en intérêts pendant toute la durée du prêt.  

Prenez en considération que ces estimations se basent sur des intérêts simples. Cependant, en réalité, les prêts hypothécaires utilisent souvent des intérêts composés avec des versements périodiques, ce qui peut modifier le résultat final. Pour estimer les frais d’intérêt sur votre prêt hypothécaire, cliquez ici. 

Si vous optez pour une mise de fonds de 10 %, la prime d'assurance de la SCHL équivaut à 3,1 % du montant total de votre hypothèque, ce qui vous coûtera 16 740 $. Pour estimer la prime d'assurance de votre prêt hypothécaire, cliquez ici. 

Lorsque vous achetez une propriété, la ville doit mettre à jour ses dossiers pour refléter ce nouveau propriétaire et cette taxe couvre les frais associés à ce processus administratif.  

À Montréal, le montant de cette taxe est déterminé de manière progressive : il est de 0,5 % sur les premiers 51 700 $, puis de 1 % pour la portion entre 51 700 $ et 258 600 $, et enfin de 1,5 % pour la partie de la somme qui va de 258 600 $ à 600 000 $. Cela représente un total de 7 446 $. 

À Montréal, ces taxes annuelles sont basées sur l'évaluation foncière de votre propriété. Elles servent à financer une variété de services municipaux tels que l'entretien des routes, la sécurité publique, les parcs et d'autres infrastructures. Bien que le taux puisse varier d'un arrondissement à l'autre, supposons qu'il soit en moyenne d'environ 1,2 %. Pour une maison d'une valeur de 600 000 $, cela signifierait environ 7 200 $ par an. 

Ces taxes sont également perçues annuellement et sont basées sur la valeur de votre propriété. Le taux varie, mais généralement, il se situe entre 0,5 % et 1 % de la valeur évaluée. Donc, pour une maison de 600 000 $, les taxes scolaires se situeraient entre 3 000 $ et 6 000 $ par an. 

La taxe de vente sur les propriétés neuves est généralement payée par l'acheteur. Au Québec, cette taxe s'élève généralement à 5 % du prix d'achat. Donc, si vous achetez une maison neuve à 600 000 $, attendez-vous à payer une taxe de 30 000 $. Il est à noter que le gouvernement rembourse une partie de cette taxe. Cliquez ici pour estimer cette somme. 

Elle est essentielle pour protéger votre propriété contre les risques tels que les incendies, les cambriolages et les dégâts d'eau, offrant une tranquillité d'esprit financière en cas de d’incidents. Pour une maison de 600 000 $, le coût moyen se situe autour de 1 150 $ par an. 

Lorsque vous achetez une maison ou que vous renouvelez votre hypothèque, la banque pourrait vous suggérer une assurance prêt. Si votre mise de fonds pour l'achat est moins que le 20 %, elle voudra que vous preniez une assurance prêt hypothécaire pour se protéger contre le risque que vous ne payiez pas en cas de décès. 

Pour sécuriser votre prêt, deux choix s'offrent à vous : l'assurance vie hypothécaire ou une assurance vie personnelle. 

Le coût de l'assurance lors de l'achat d'une maison est extrêmement variable. Ce frais varie selon le montant de l'assurance, la santé de la personne assurée, son âge et ses antécédents. Il est essentiel de consulter son conseiller financier pour obtenir une estimation précise ; toutefois, pour les besoins de notre exemple, nous avons établi que l'assurance serait de 1000 $ par an. 

Le prix change pas mal dépendamment de la distance du déménagement, la quantité et le poids des biens à transporter et en fonction des meubles à acheter. On peut estimer des coûts de 3 000 $ jusqu’à 15 000 $ en fonction des variables mentionnées. Il faut mentionner que ce sont des estimations très générales et que c'est toujours mieux d'avoir des soumissions de quelques fournisseurs pour être certain. 

Selon l'état de la propriété et vos préférences, vous pourriez avoir besoin d'effectuer des travaux. L’idéal est de passer au moins quelques mois dans votre maison avant de commencer des travaux de rénovation. Cela vous permettra d'avoir une vision plus claire des améliorations nécessaires et de déterminer leur ordre d'importance. Le coût des rénovations peut beaucoup varier, mais en moyenne, entre mars 2021 et février 2022, les propriétaires ont investi environ 19 000 $ en travaux de rénovation de leur domicile. 

N'oubliez pas de prendre en compte le coût d'opportunité. L'argent investi dans l'achat d'un bien immobilier aurait pu, s'il avait été investi ailleurs, offrir un rendement potentiellement supérieur.

 C'est un aspect souvent négligé, mais important à considérer dans votre analyse financière. 

Coût total 

balance, hypothécaire, monnaie, argent

Sur l’achat d’une maison de 600 000 $, on estime une facture d’environ 1 700 000 $ sur 25 ans en incluant les frais les plus importants, sans compter le coût d’opportunité.

On vous rappelle que ces coûts peuvent varier considérablement dépendamment d’une multitude de facteur. 

C'est facile de se perdre dans ces chiffres et de stresser juste à y penser. Mais votre future maison, celle dont vous avez toujours rêvée, est peut-être juste au coin de la rue.

Même si les frais peuvent sembler imposants au départ, ne les laissez pas vous décourager !  

Il est essentiel de se rappeler que chaque investissement dans une maison est unique, tout comme chaque budget, et qu'avec le bon accompagnement, le rêve de posséder sa propre maison peut devenir réalité. N'hésitez pas à prendre un rendez-vous en cliquant ici pour parler avec un conseiller pour vous guider et adapter votre achat à votre budget. 

 

Auteur: Équipe Strateginc

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Prenez un rendez-vous avec l'un des membres de notre équipe.

 

strateginc logo, groupe financier Strateginc, Strateginc

 

Sources :

https://edito.seloger.com/conseils-d-experts/acheter/

https://www.bnc.ca/particuliers/conseils/maison/frais-achat-maison.html

https://propriodirect.com/blogue/frais-a-d%C3%A9bourser-achat-maison/

https://edito.seloger.com/conseils-d-experts/acheter/quels-sont-les-frais-lorsqu-achete-un-bien-immobilier-article-27420.html

Quand est-il avantageux d’avoir une compagnie de gestion ?

Planification financière

J’ai la chance de rencontrer plusieurs entrepreneurs au quotidien pour les aider à faire des choix judicieux quand vient le temps d’acheter des produits financiers. On me pose souvent la question si c’est mieux ou non d’avoir ses placements dans une société de gestion. Avant de déterminer si c’est avantageux ou non d’avoir des placements dans une société vous devriez vous poser la question si oui ou non vous en aviez besoin d’une !

Cet article contient de l’information juridique et ne substitue pas l’expertise d’un avocat ou fiscaliste.

Quand une entreprise devient profitable, est-il mieux de détenir ses actifs et placements par le biais d’une société de gestion ? Il est très commun pour les entreprises ou même les professionnels de constituer une société de portefeuille, mais comme la fiscalité peut être très complexe, il peut être risqué de se comparer aux autres sans considérer vos besoins et objectifs. Avant 2019, il était souvent recommandé de mettre en place une compagnie de gestion, cependant le contexte fiscal a changé depuis, et détenir une société de gestion n’est plus toujours une bonne stratégie. Regardons les points suivants pour mieux comprendre les situations pour lesquelles une compagnie de gestion peut s’avérer avantageuse.

 

Qu’est-ce qu’une société de gestion ?

Actionnaire, Société de gestion, Société Opérante

Une société de gestion est une société par actions qui ne produit aucun bien ni service.

Elle est une entité distincte d’une compagnie opérante. Elle agit en quelque sorte comme le coffre-fort d'une compagnie d’exploitation puisqu’elle est utilisée pour conserver des liquidités excédentaires, pour accumuler et protéger des actifs, pour investir et pour profiter d’avantages fiscaux. La société de gestion est contrôlée par les actionnaires, elle agit comme intermédiaire entre la société principale, dite opérante, et ses actionnaires.

Toutefois, cette structure n’est pas recommandée pour quelqu’un qui souhaite utiliser sa déduction pour gains en capital (DGC), puisque les critères à rencontrer pour bénéficier de la déduction au moment de la vente d’entreprise peuvent s’avérer restrictives. Nous aborderons plus en détail ces critères plus tard dans cet article.

 

 

Les avantages de créer une société de gestion

Réduire ses impôts

La société de gestion permet de recevoir les profits de la société opérante à titre de dividende libre d’impôt, et de retarder l’impôt personnel immédiat. Les impôts seront payés seulement lorsque les dividendes de la société de portefeuille seront versés aux actionnaires. Vous pouvez aussi économiser de l’impôt grâce à la souplesse de vos types de revenus, soit dividendes ou salaire, des montants versés et du moment des versements. Une compagnie de gestion peut permettre de réduire votre impôt personnel en ayant en place un plan pour recevoir des dividendes de façon graduelle. Si vous n’avez pas besoin d’un gros salaire, vous pourriez, grâce à une bonne planification, profiter des crédits d’impôts et des programmes gouvernementaux. Par exemple, le salaire du conjoint pourrait combler les dépenses familiales permettant d’accéder aux allocations familiales, de laisser les sommes investies dans la société, et ultimement permettre au couple de devancer leur retraite.

Le revenu personnel de l’actionnaire peut aussi se composer de dividendes en capital et de dividendes imposables payés par sa société. La structure de la société de gestion permet l’ouverture d’un compte de dividendes en capital (CDC) permettant de distribuer certains gains sous forme de dividendes libres d’impôt aux actionnaires. Les dividendes imposables payés par sa société pourraient permettre, s’il y a lieu, de récupérer l’impôt en main remboursable au titre de dividendes (IMRTD) de la compagnie de gestion. Ce compte fiscal permet d’éviter une deuxième imposition sur les revenus de placements passifs lors de la distribution aux actionnaires.

Comme la société de portefeuille sert à héberger des liquidités excédentaires, il faudra choisir judicieusement les types de placements pour éviter de payer trop d’impôts et conserver les avantages de sa structure. Les revenus d’intérêts sont imposés comme un revenu passif, et donc à un taux d’imposition élevé. Cela dit, comme une société de portefeuille ne gagne aucun revenu d’entreprise, elle n’a pas accès à la déduction aux petites entreprises (DPE). Des revenus passifs trop élevés dans la société de gestion pourraient faire perdre l’accès à la DPE de la compagnie opérante si les deux sociétés sont associées au niveau fiscal.

 

Il faut savoir qu’en général seul les placements qui rapportent des gains en capital, tels que les actions, pourraient permettre d’obtenir des rendements semblables aux régimes enregistrés. C’est pourquoi il est recommandé de les maximiser avant d’accumuler des liquidités à l’intérieur d’une société de gestion.

Important : Il n’est généralement pas avantageux d’investir dans une société de gestion si votre salaire ou revenu ne vous permet pas de maximiser vos droits de cotisations au REER, CELI, CELIAPP et REEE.

 

Protection d’actifs

Les biens détenus par une société de gestion sont protégés des créanciers de l’entreprise d’exploitation puisque ce sont des entités distinctes. En cas de poursuite, le capital accumulé est à l’abri des créanciers, puisqu'il ne se retrouve plus dans les coffres de l’entreprise d'exploitation. De plus, comme une société de gestion n’exploite généralement aucune activité commerciale, elle est peu exposée aux risques de poursuites.

La société de gestion est également protégée des risques d’affaires de la société opérante. Leurs actifs respectifs ont peu d’incidence sur les résultats financiers et sur les risques de l’autre société, facilitant donc l’accès au financement externe. Toutefois, tel que mentionné précédemment, si la société opérante et de gestion sont associé au niveau fiscal, certains actifs pourraient faire perdre leurs avantages fiscaux respectifs, tel que l’accès à la DPE.

 

Équité entre actionnaires

Les objectifs et besoins financiers des actionnaires d’une entreprise ne sont pas toujours les mêmes. Une compagnie de gestion peut être bénéfique pour les actionnaires ayant des réalités distinctes afin d’utiliser les fonds à leur convenance. Quelqu’un qui n’aurait pas besoin d’un salaire aussi élevé que son partenaire d’affaires pourrait réinvestir la balance dans une société de gestion pour bénéficier des avantages fiscaux de cette dernière.

Sa structure peut également permettre aux actionnaires d’utiliser leur épargne pour des projets personnels ou pour planifier la retraite par exemple. Tel que mentionné dans notre podcast précisant les avantages d’une bonne planification au niveau légal, une compagnie de gestion seule n’est pas assez pour assurer l’équité dans la société, une convention entre actionnaires permet d’éviter les problèmes et les conflits potentiels.

 

Planifier sa succession

La facture d’impôt peut s’avérer très salée au moment du décès, puisque cela entraine une imposition sur le gain en capital en fonction de la juste valeur marchande des actifs détenus au moment du décès. Il existe de nombreuses stratégies qu’une compagnie de gestion peut utiliser afin de réduire cette facture.

Il est possible de fixer la valeur des actions des actionnaires et des nouveaux actionnaires au moyen d’un gel successoral. Le gel permet de transférer la plus-value future dans les mains d’une autre personne (souvent l’enfant de l’actionnaire qui est impliqué dans l’entreprise) grâce au transfert d’actifs en franchise d’impôt. Notez que ce genre de planification doit être fait avec soin et s'assurer de respecter les règles fiscales afin d’éviter des incidences fiscales fâcheuses.

Également, il est possible de prendre une assurance-vie dans la société de gestion pour réduire les frais de succession. Les prestations reçues dans la compagnie de gestion devront être sorties par l’entremise du compte de dividendes en capital (CDC). Ce compte est composé du capital-décès moins le coût de base rajusté (CBR) de la police au moment du décès, et permet de verser un dividende non imposable aux actionnaires.

 

Pour faciliter le transfert d'une entreprise, l'utilisation d'une société de gestion peut s'avérer un moyen efficace. Notons aussi que le dernier budget fédéral a clarifié les conditions des transferts intergénérationnels d’actions de sociétés privées d’un parent à un enfant afin de permettre au parent de bénéficier de la déduction pour gains en capital.

 

Et si vous vendez votre entreprise ?

Si vous prévoyez un jour de vendre votre entreprise, une société de gestion pourrait vous faire économiser temps et argent lors de la transaction. Un entrepreneur et un professionnel pourraient avoir droit à l’exonération cumulative du gain en capital (ECGC) permettant d’éviter de payer de l’impôt sur la totalité ou une partie du profit réalisé lors de la disposition d’actions admissibles de petites entreprises (AAPE). Toutefois, pour avoir droit à cette exonération, votre société doit entre autres répondre à des critères précis, notamment que plus de 50 % des actifs de la compagnie vendue soient principalement reliés aux activités opérationnelles depuis au minimum deux ans, et lors de la vente ce pourcentage s’élève à 90 %.

Avoir une compagnie opérante qui possède d’importants soldes bancaires ou des revenus passifs tels que des revenus de location et des revenus de placements pourraient vous empêcher d’avoir droit à cette déduction.

Il ne faut pas oublier que bien souvent, les acheteurs ne sont intéressés que par la portion principale d'une entreprise. Une entreprise ayant plusieurs placements et biens non reliés aux activités opérationnelles représente généralement un fardeau pour les acheteurs, puisque ces éléments augmentent la valeur de l’entreprise et entrainent plusieurs frais de disposition. Épurer sa compagnie permet d’attirer un plus grand nombre d’acheteurs potentiels et évite de négocier le prix de sa compagnie à la baisse. C’est aussi un processus qui requiert du temps, il est donc judicieux de commencer tôt.

 

Avez-vous pensé aux frais reliés à une société de gestion ?

La constitution et le maintien d’une société de gestion apporte des frais supplémentaires à l’entreprise opérante. Il est important de considérer les frais professionnels additionnels pour les services juridiques, comptables et fiscaux. Il faudra prévoir plusieurs centaines voire quelques milliers de dollars par année pour ces frais, ainsi que 2 000 $ en moyenne pour les frais d’incorporation.

Ces frais d’exploitation peuvent varier selon la structure et le volume de la société. Cela dit, ces frais sont déductibles de revenus et permettent de réduire les impôts à payer de la société de gestion. Il est important de considérer ces frais additionnels avant de décider si une compagnie de gestion est avantageuse ou non pour votre situation.

 

Quand devient-elle avantageuse ?

Dans la mesure où vous souhaitez accumuler ou avez déjà accumulé des liquidités non nécessaires aux opérations de votre entreprise, une société de gestion peut être pertinent. Il n'y a pas de montant minimum requis pour constituer une société de gestion, celui-ci varie en fait selon vos objectifs d’entreprise, personnels et familiaux. Il n’y a pas non plus de moment précis durant le cycle d’une entreprise où la constitution d’une compagnie de gestion devient nécessaire. Une société de portefeuille peut être créée dès le début des activités d’une entreprise, lorsque l’entreprise est bien établie, ou lors de sa réorganisation. Une analyse d’ensemble de votre réalité est nécessaire pour savoir si vous avez réellement besoin d’une société de gestion.

Toutes situations sont uniques c’est pour cette raison que nous pouvons vous aider à mettre en place des stratégies personnalisées pour maximiser votre situation financière. Consultez notre section pour les entrepreneurs et prenez rendez-vous avec un de nos conseillers en cliquant ici.

 

Auteur: Pascal Dion

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Prenez un rendez-vous avec l'un des membres de notre équipe.

 

strateginc logo, groupe financier Strateginc, Strateginc

Sources :

https://www.jenniferguayavocate.com/post/comprendre-la-societe-de-gestion

https://www.bnc.ca/entreprises/conseils/argent-finances/societe-de-gestion.html

https://www.calexboutique.com/publications-fr/quelle-est-lutilite-dune-societe-de-gestion

https://www.cibc.com/content/dam/personal_banking

https://www.cfib-fcei.ca/fr/ressources/exoneration-cumulative-des-gains-en-capital-ecgc

https://www.bnc.ca/entreprises/conseils/argent-finances/a-quoi-sert-un-compte-de-dividendes-en-capital.html

https://www.bnc.ca/entreprises/conseils/argent-finances/decaissement-entrepreneur.

https://www.lapresse.ca/affaires/finances-personnelles/2021-03-14/train-de-vie/s-incorporer-ou-pas.php

https://www.cibc.com/content/dam/small_business/

Investir avec patience : des résultats plus savoureux à long terme

Investissement long terme

Investir intelligemment peut s'avérer difficile, surtout lorsque le marché est instable. On n'a pas besoin de retourner trop loin en arrière pour se souvenir que la bourse peut se comporter en montagne russe. 2022, nous l'a prouvé encore une fois. Que ce soit les titres d'obligations et même les actions, tous ont connu des rendements négatifs. Heureusement, ce n'est que la cinquième fois dans l'histoire que le marché obligataire et celui des actions ont fortement été corrélés et négatifs en même temps.

Ça revient souvent à dire: vaut-il mieux rouler vite et ne pas trop savoir où l'on s'en va?

Plutôt que d'avoir un plan et savoir quel chemin prendre.

En tant que conseiller en sécurité financière, c'est très valorisant d'expliquer à ses clients comment la hausse des taux d'intérêt est venue affecter la portion défensive de leur portefeuille. Historiquement, les baisses des marchés sont toujours moins prononcées et plus courtes que les reprises boursières. Ce n'est pas pour rien qu'un portefeuille équilibré, composé de 60% d'actions et de 40% d'obligations a presque toujours «fait le travail».

D'accord, l'année 2022 ne passera pas à l'histoire pour les bonnes raisons. Cela dit, l'investissement, c'est comme un mijoté, il faut prendre les bons ingrédients et rester patient. Plutôt que de tenter de prédire la reprise, il est souvent plus judicieux de conserver ses actifs dans le marché. Cela dit, l'investissement patient est souvent la meilleure stratégie pour obtenir des rendements satisfaisants à long terme.

Le fait d'investir de façon systématique demeure sans aucun doute l'une des meilleures stratégies à adopter pour la prochaine année.

Pour en savoir plus sur les stratégies de diversification :

https://strateginc.com/nous-joindre/

 

Auteur: Sammy Zakem

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Prenez un rendez-vous avec l'un des membres de notre équipe.

 

strateginc logo, groupe financier Strateginc, Strateginc

 

Source :

https://www.ledevoir.com/opinion/

Le savez-vous, mais la banque du Canada a haussé son taux directeur !

Vous aimeriez savoir ce qu'une augmentation des taux signifie pour vous?

 

C’est officiel, le 25 janvier, la banque du Canada a décidé d’augmenter de nouveau son taux directeur de 25 points de base pour le porter à 4,5%.

Pourquoi avons-nous une nouvelle hausse du taux directeur? Nous savons depuis quelque temps que l’inflation s’est installé progressivement dans notre quotidien. Notre épicerie comme les fruits et légumes, l’essence et les loyers ont progressivement augmenté pour nous en laisser moins dans nos poches. Peut-être que ces hausses de prix ne vous touchent peut-être pas présentement mais beaucoup de personnes en souffre déjà. En décembre dernier, l’inflation se situait à 6,3%.  Bien que l’inflation ne date pas d’hier, on se doit de penser aux familles moins nanties mais aussi aux retraités qui voient leur panier d’épicerie augmenter et ainsi souffrir de ces hausses de prix. Est-ce normal de vivre de l’inflation? Bien sûr que oui, on ne s’en souvient peut-être pas, mais dans les années 70 et 80, nous avons vécu des années ou l’inflation était très élevé soit plus de 10%. Voici un graphique de l’agence du revenu du Canada qui illustre bien les hausses depuis 1960.

https://www.donneesmondiales.com/amerique/canada/inflation.

Est-ce que c’est une bonne nouvelle l’augmentation des taux d’intérêts?

Pas vraiment, ça dépend de votre situation! Les plus affectés par cette mesure seront ceux qui ont des emprunts ou des dettes de consommation!

Cette mesure draconienne du gouvernement ne fera pas d’heureux, je peux vous le garantir! Imaginez aux renouvèlements du prêt hypothécaire. Ceux qui ont acheté une maison mais aussi ceux qui doivent la vendre. J’espère que ce ne sont pas ceux ou celle qui ont surpayé leur beau projet! Vous avez sûrement connu quelqu’un qui est tombé dans le piège de la surenchère pendant la folie immobilière? J’ai échangé sur le sujet en mai 2021 et je mettais en garde les gens de l’éventuelle hausse de taux d’intérêt! Notre Podcast s’intitulait ‘’Immobilier’’ https://www.baladostrateginc.com/3-immobilier/ et je trouve intéressant plus d’un an plus tard de l’écouter!

Mais concrètement, à quoi devons-nous nous attendre du secteur immobilier? Personnellement, je n’ai pas de boule de cristal et je ne peux avec exactitude prévoir l’avenir, mais si je me fie aux habitudes des gens, beaucoup vivent de paie en paie. Il serait surprenant que la valeur des biens immobiliers augmente encore énormément du moins pour le moment. Ce qui est encourageant, c’est le taux de chômage est relativement bas. On parle d’un taux de 5,1% au canada au mois de novembre. Imaginez si la hausse rapide des taux d’intérêt emportait le Canada dans une récession comme dans les années 90 avec un taux de chômage de 11,3%!

 

N’en reste pas moins qu’une hausse des taux d’intérêt a pour effet de réduire le pouvoir d’achat tout comme l’inflation. Il ne faudrait pas être surpris que le prix de des maison soit à la baisse dans la prochaine année. J'ai vu une publication sur Facebook qui montre la façon dont les gens accordent un paiement à leur bien. Pour conserver une maison à un prix abordable on parle ici d’une baisse de 75 000$ (12,5%) de la même maison achetée pour un paiement identique.

 

Achat d'une maison, Avril 2022, Novembre 2022, Paiement mensuel, Taux d'intérêt, 5%, 3%

 

Auteur: Pascal Dion

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Prenez un rendez-vous avec l'un des membres de notre équipe.

 

strateginc logo, groupe financier Strateginc, Strateginc

Connaissez-vous la stratégie pour profiter des sommes de votre CRI ?

Avez-vous un fonds de pension avec votre employeur ?

 

Si oui il y a de fortes chances que vous ayez vu un compte surnommer compte de retraite immobilisé (CRI) apparaître lors de votre retraite ou changement d’emploi. La stratégie de la désimmobilisation des sommes de votre compte est à envisager si vous possédez ce type compte.

 

C’est quoi le but du compte de retraite immobilisé (CRI)?

Tout comme l’est le REER, le CRI permet à votre argent de fructifier à l’abri de l’impôt. Cependant, dans un CRI, les sommes sont immobilisées, c’est-à-dire qu’elles sont dédiées à votre retraite.

Pour percevoir un revenu de retraite, les fonds doivent être transférés dans un fonds de revenu viager surnommé, FRV, avant l’âge de 71. L’inconvénient du FRV est que vous êtes soumis à un retrait minimum et maximum lors de votre retraite.

Bref, vous comprendrez que les sommes immobilisées offrent très peu de flexibilité et d’accessibilité aux retraités qui veulent retirer de plus gros montant.

 

À qui s’adresse la désimmobilisation ?

À partir de votre 55e anniversaire, il est possible de désimmobiliser une portion des sommes de votre CRI, afin qu’une portion soit transférée dans le REER et par la suite dans un FERR (après votre 71ième anniversaire) pour vous offrir une plus grande flexibilité à votre retraite.

 

Les principales différences entre le REER individuel et le CRI

Vous comprendrez que le duo REER/FERR offre une plus grande flexibilité que le duo CRI/FRV d’où l’importance d’utiliser la stratégie de la désimmobilisation !

Compte de retraite immobilisé (CRI) Régime enregistré d’épargne et de retraite (REER)
Est-ce possible d’effectuer des retraits en tout temps ?

 

Non Oui
Comment faire pour effectuer des retraits ? Transfert dans un FRV Aucun transfert nécessaire
Que se passe-t-il après votre 71e anniversaire  Transfert dans un FRV Transfert dans un FERR

 

Les principales différences entre le FERR et le FRV

Fonds de revenu viager (FRV) Fonds enregistré de revenu de retraite (FERR)
Seuil de retrait minimal Oui, sauf à la première année Oui
Seuil de retrait maximal Oui Non

 

Comment faire une désimmobilisation ?

Cette stratégie est très peu utilisée en raison de sa complexité bureaucratique et le risque de commettre des erreurs.

Voici un sommaire des étapes que vous devez suivre à l’aide votre conseiller :

  1. Ouvrir un fonds de revenu viager (FRV).
  2. Ouvrir un régime d’épargne-retraite (REER).
  3. Transférer la totalité du CRI dans un FRV.
  4. Retirez le seuil maximal permis annuellement de votre FRV selon votre âge.
  5. Ce retrait doit être effectué de façon à faire un transfert dans votre REER individuel.
  6. Le montant restant dans votre FRV peut être retransféré à nouveau dans un CRI avant la fin de l’année.

 

Vous pouvez répéter ces étapes à de multiples reprises. Cependant, dès la deuxième année, la somme maximale qui peut être transférée de votre FRV à votre REER est égale à la différence entre votre seuil minimal et maximal.

*Il est important de mentionner que le transfert des montants dans votre REER se fait sans impact fiscal et n’affecte pas vos droits de cotisation annuelle au REER.

Après plusieurs années, vous vous retrouverez avec une grande portion de votre CRI dans votre REER sans avoir à respecter les seuils de retrait jusqu’au transfert vers le FERR.

 

Un exemple pour clarifier le tout

Prenons Nicole par exemple, âgée de 59 ans et qui possède environ 200 000$ dans son compte de retraite immobilisé. Voyez comment la désimmobilisation de son CRI lui permet de continuer de faire fructifier une somme de 46 260$ dans son REER, 5 ans plus tard, tout en ajoutant de la flexibilité quand celle-ci va arriver à la retraite.

 

Âge de Nicole Seuil minimal FRV Seuil minimal FRV Montant transférable au REER de Nicole
60 3.33% 6.70% 13 400$
61 3.45% 6.80% 6 700$
62 3.57% 6.90% 6 660$
63 3.70% 7.00% 6 600$
64 3.85% 7.10% 6 500$
65 4.00% 7.20% 6 400$ 46 260$

 

Prenez rendez-vous avec l'un de nos conseillers pour en savoir plus sur la désimmobilisation de votre CRI.

 

*Des exceptions concernant faire des retraits directement votre CRI*

Il existe trois raisons pour lesquelles vous pourriez retirer votre solde de CRI en un seul versement :

 

Auteur: Pascal

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Prenez un rendez-vous avec l'un des membres de notre équipe.

 

strateginc logo, groupe financier Strateginc, Strateginc

Sources :

https://educationfinance.ca/investissements/desimmobilisation-dans-un-compte-de-retraite-immobilise-cri-au-quebec/

https://www.canadalife.com/fr/placement-epargne/retraite/les-regimes-de-retraite/compte-de-retraite-immobilise-cri/quand-est-il-possible-de-debloquer-des-fonds-dun-cri.html